Une chenille enjouée

Nouveau projet de collaboration avec Soraya Daigre, Cie Contrepoint.
Spectacle de conte sous forme de kamishibaï, marionnettes, musique et chant.

La découverte de ce concept du kamishibaï, forme japonaise de conte-théâtre, nous a complètement enchantées. L’histoire de la chenille enjouée est donc née, inspirée par ailleurs d’une petite séquence de notre spectacle « Emporté par le vent ».

A ce jour, le projet est toujours en train de se créer, les images prennent forme, des idées naissent et évoluent. Il n’y a pas grand-chose encore que nous puissions qualifier de terminé ou encore moins d’immuable.

En vrac, donc, les choses qui sont en train de se fabriquer et les choses qui sont en réflexion : 19 images peintes, des musiques d’accordéon, des comptines, instruments de musique et objets fabriqués par nos soins, susceptibles de faire un accompagnement sonore au fil du déroulement de l’histoire, une chenille danseuse de gigue (marionnette à fils), un ou des papillons (marionnettes), l’étude des techniques du « yoga du rire »…
Nous imaginons ce spectacle adaptable à la fois pour la scène et pour la rue.

La chenille marionnette « gigueuse » sera inspirée du pantin folklorique « Jig doll » des pays anglophones, une sorte de poupée aux membres lâches qui danse ou « sautille » au bout d’une planche ou d’une plate-forme vibrante. Sauf que la nôtre sera à fils. La chenille enjouée a 14 pattes… quand elle va danser sur la planche, au rythme soutenu de la musique d’accordéon, elle va résonner (en principe !) comme un instrument de percussion.
Lorsque nous jouerons en extérieur, son rôle sera d’attirer l’attention des passants. Quand nous jouerons en intérieur, elle accueillera le public. C’est l’idée en tout cas.
Nous chercherons des moyens pour rendre cette histoire, contée en images et musiques, interactive et participative. Un des moyens évidents : nous espérons faire chanter les enfants. Par conséquent, dans la composition des comptines, nous chercherons des paroles et des mélodies faciles à retenir.

Dans l’histoire, la chenille se découvre un talent : le fait de pouvoir faire de superbes grimaces ! Les enfants doivent posséder ce même talent… nous chercherons un moyen de l’exploiter. Puis, surtout, la chenille est toujours écroulée de rire quand elle fait sursauter d’autres animaux avec ses grimaces. Nous ne connaissons pas vraiment le yoga du rire, mais il y a là des techniques qui font écrouler de rire, justement, ceux et celles qui le pratiquent ! Est-ce exploitable ici ? A voir.
Un projet joyeux et enjoué, somme toute !

Les trois premières images :

Chenille découvre son talent - Une chenille enjouée - Cie Full Circle & Cie Contrepoint

Chenille découvre son talent


Poisson sursaute en voyant la grimace de Chenille - Une chenille enjouée - Cie Full Circle & Cie Contrepoint

Poisson sursaute en voyant la grimace de Chenille


Chenille se tord de rire - Une chenille enjouée - Cie Full Circle & Cie Contrepoint

Chenille se tord de rire

72adc24dc265d0a367a975c2c570f23f>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>