2006-07 : un froid de kronos

kronos_montage_875x337

Le temps – notre bien le plus précieux. Ou est- ce nous qui appartenons à la Mère Kronos ? Conçu autour des impressions décantées de récits d’Andersen et de Vesaas, ce spectacle visuel et sonore suivait les pas de « celle qui marche » à la recherche de « l’autre », mystérieusement emporté par un être venu d’un monde en perpétuel hiver. Des figures glaciales dirigeaient – ou embrouillaient – le voyage intemporel des jumeaux séparés, autour et à l’intérieur d’une montagne de glace, où, en dépit du froid et de l’angoisse, régnait l’étincelle de l’espoir de la réunion et de la fin de cet infernal froid de Kronos.

Une création dans le cadre de l’événement « Mamans Fatales », organisé et soutenu par le Théâtre Meschugge et le Théâtre du Grand Parquet, Paris. Il a été créé au Festival Mondial de Marionnettes à Charleville-Mezières en septembre 2006.

Mise en scène : Mary Sharp, avec le conseil artistique d’Ilka Schönbein
Conception, marionnettes et objets, jeu : Mary Sharp
Création sonore et musicale : Rudi Meier Création lumière : Ludovic Velon
Régie son : Françoise Bajulaz
Assistante sur scène : Simone Decloedt

914f70ca7b2d34ffa01c3b92d84f4a9c|||||||||||||||||||||||||||